Hugo, le stagiaire aux multiples casquettes

Nos stagiaires ont encore beaucoup à apprendre, certes. Or si on fait une rétrospective du temps passé avec nous, dans l’entreprise, on se rend compte qu’ils ont beaucoup à offrir également.

Devant autant d’aplomb, de ressources, de partage, de connaissances en tout genre… nous ne pouvons que nous étonner et nous féliciter d’avoir une relève digne de reprendre les reins de la vie de demain.

Nous avons accueilli Hugo pendant un peu plus 2 mois. Il a partagé dans le sens strict du terme la vie d’entreprise et nous a appris à être à l’écoute, à avoir envie d’en savoir plus, à être donc attentif aux autres. En une seule phrase : à devenir une meilleure version de nous-mêmes.

Laissez-vous surprendre. Ce n’est que du bonheur !

Voici comment s’est passé :

Quelle a été ta démarche pour trouver ce stage ?

Aldemia - Stage HugoAu départ, ma mère a envoyé un message via le groupe Facebook de la ville de Montigny-le-Bretonneux pour expliquer que je cherchais un stage en informatique. Patrice Bouin, Directeur Général d’Aldemia, a rapidement répondu. Le lieu de notre première rencontre a été tout sauf anodin, tout comme l’entretien qui a suivi. Nous nous sommes retrouvés dans une brasserie de quartier. J’étais très stressé. Il avait imprimé mon CV et s’est intéressé d’abord à mon stage de 3ème et mon job saisonnier. Il a posé des questions sur mes compétences et mes projets. Et j’ai fait quelques exercices pour évaluer mon niveau sur certains langages, notamment en python et SQL. Puis il s’est arrêté longuement sur mes passions. Il a été surpris par le nombre d’activités extrascolaires citées dans mon CV : le sport, la musique, le cinéma, les jeux vidéo (plateforme, multi-joueur, histoire, narratif…). J’ai énormément de passions car il y a beaucoup de choses qui m’intéressent… Par exemple je fais partie d’une association de jeux de société depuis mes 12 ans. J’ai pratiqué beaucoup de sports depuis que je me rappelle, principalement des sports de raquette : j’ai fait 7 ans de tennis de table en compétition, 4 ans de tennis, 3 ans de badminton et aussi 2 ans de foot…

En ce qui concerne le cinéma, je ne me suis jamais arrêté à un seul style, à un thème, un réalisateur, une époque…

Mon péché mignon ce sont les films de la saga « Scary Movie ». Tout comme dans le film « La cité de la peur », c’est un niveau d’humour un peu basique avec des blagues parfois subtiles, parfois nulles… Puis j’aime le cinéma des super-héros comme ceux de l’univers Marvel. J’ai même commencé à acheter des Comics récemment pour vivre ces histoires autrement.

Je connais en moindre mesure les grands titres du cinéma classique. Devant tant de chef d’œuvres il est difficile de tout voir. En tout cas, chacun me fait vivre un moment différent et fascinant selon l’histoire, les effets spéciaux utilisés, le sujet traité…

Chaque passion complète une envie et chaque envie me complète un peu plus.

Ensuite il est revenu sur certains points de mon parcours. Ma vision du CV est claire. Ce document sert simplement d’ouverture vers le monde professionnel. C’est comme la clé d’une porte. Elle permet juste d’ouvrir si elle correspond à la serrure. Il ne faut pas s’arrêter aux lignes du CV : l’entretien permet d’approfondir, d’écouter une histoire, des anecdotes…

En 2 ans de DUT j’ai acquis beaucoup de compétences et Patrice était étonné par mon intérêt général pour tous les sujets. Mon objectif étant de me spécialiser lors que j’aurai trouvé ma voie.

Que t’a apporté ce stage ?

Au niveau professionnel, le fonctionnement d’une entreprise et savoir ce qui m’attend plus tard. La relation avec les différents services et le langage utilisé en fonction de l’interlocuteur, savoir s’adapter à la personne qui vous interpelle pour se faire comprendre.

Au niveau personnel, j’ai acquis des compétences comme Python. Comme j’ai expliqué, Patrice m’avait fait un test en Python le jour de l’entretien et mon niveau n’était pas très bon. J’y étais conscient car durant l’année scolaire précédent le stage, je n’avais pas réussi à comprendre ce qui était attendu.

Au début du stage on a effectué des exercices ensemble et après quelques cours je peux me vanter de maîtriser les tableaux et la manipulation de fichiers. Ça m’a permis de m’améliorer et d’y prendre du plaisir.

Ce stage m’a permis également de détecter mes difficultés ou plutôt mes faiblesses en termes de communication. Lorsqu’un problème se posait j’avais du mal à demander de l’aide, à communiquer sur le problème en question, exposer un fait, proposer des solutions… avec le temps je suis devenu un meilleur communicant et j’ai gagné en autonomie.

Et maintenant quelle est la suite ?

En ce qui me concerne, se projeter à mon âge c’est encore compliqué. L’année prochaine je souhaiterais faire une 3ème année en Licence or il est difficile de trouver un établissement qui propose ce niveau de formation à Paris et ailleurs. Ensuite, si l’occasion se présente, je souhaiterais faire un Master. Après 2 années d’études supérieurs j’ai repéré quelques branches qui m’intéressent dans l’Informatique, mais mon choix reste encore flou. J’ai encore besoin de trouver ma voie pour savoir ce dont je souhaite qui devienne mon métier plus tard et ce dont je souhaite qui reste une passion. Il me reste tant de choses à apprendre !

Laisser un commentaire

*

code