Parlons RH avec Sylvain Dumont, Directeur et fondateur d’Aldemia

Aldemia a fêté ses 20 ans cette année. Son Directeur et fondateur a toujours revendiqué la place des valeurs humaines au cœur de l’entreprise. Son objectif étant le bien-être des équipes. Pour mieux comprendre cette gestion de l’humain nous lui avons posé quelques questions. Parlons RH avec Sylvain Dumont :

Quelles sont les possibilités d’évolution professionnelle chez Aldemia ?

« Valoriser les hommes et les femmes, transmettre et faire évoluer le métier du test à travers une meilleure divulgation des savoirs, tel est notre objectif. »

Le métier du test a beaucoup évolué ces dernières années pour occuper un rôle clé dans un projet informatique. Nous avons conçu un parcours de carrière, revisité et adapté aux attentes de nos collaborateurs et collaboratrices. Il évolue au fils du temps, des expériences et des nouvelles perspectives.

De plus depuis 2019 Aldemia a renforcé l’offre formation avec la création d’Aldemia Campus Touch (ACT). Au cœur de cette initiative, nous nous sommes engagés à accompagner notre personnel dans son choix de parcours de carrière et de formation. Nos collaborateurs deviennent ainsi acteurs de leur avenir professionnel. Valoriser les hommes et les femmes, transmettre et faire évoluer le métier du test à travers une meilleure divulgation des savoirs, tel est notre objectif.

Côté recrutement, l’un des sujets sensibles est souvent l’emploi des personnes en situation de handicap, que fait Aldemia ?

Nous avons dans nos équipes des personnes en situation de handicap et un aidant familial avec un enfant handicapé. Je suis moi-même confronté au handicap d’un de mes enfants. L’adaptation de l’entreprise est un défi constant avec des contraintes fortes du fait que tous nos collaborateurs ne travaillent pas au siège. De plus des déplacements peuvent se multiplier au cours d’une même mission. Nous travaillons au cas par cas pour trouver des solutions adaptées (aménagement du temps de travail, poste de travail adapté, accessibilité numérique…) car il est difficile de parler de handicap au sens large. Nos équipes au siège sont sensibilisées et une attention particulière est portée au suivi quotidien.

On parle beaucoup de promouvoir la diversité, l’inclusion et la mixité sociale.

Nous employons des hommes et des femmes issus d’horizons divers avec des parcours très hétérogènes. Le respect des valeurs de l’entreprise passe par le respect des valeurs de chacun. Cultiver la différence, lutter contre les préjugés… Nous vivons une actualité changeante avec des transformations en tout genre auxquelles il faut s’adapter. La mixité dans une équipe (que ce soit culturelle, raciale, générationnelle ou religieuse) implique des points de vue différents et une ouverture d’esprit. Des atouts indéniables par exemple face à un problème ou une situation inattendue. Dans un contexte de diversité socioculturelle les solutions proposées seront d’autant plus riches.

Ce n’est pas toujours simple d’aborder ces sujets et de faire comprendre que nous avons un objectif commun : construire ensemble.

La qualification logicielle est un métier qui se féminise. Quelle est la tendance au sein d’Aldemia ?

« Dans les métiers de la qualification logicielle la tendance est à la féminisation de la profession. »

En 2019 seulement 33% des femmes travaillaient dans les secteurs du numérique. Or dans les métiers de la qualification logicielle la tendance est à la féminisation de la profession. Cette image masculine du métier s’estompe.

Dans notre cas, nous avons réussi à respecter les indicateurs de parité homme-femme ces dernières années. Qui plus est, la tendance s’est inversée en 2020 et nous avons dans les effectifs actuels 37,7% d’hommes et 62,3% de femmes !

Suivez-nous sur LinkedIn!

Laisser un commentaire

*

code